Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Le sommeil : approches philosophiques et médicales de l’Antiquité à la Renaissance

Sujets: Nouveautés BU

Le sommeil, approches philosophiques et médicales de l'Antiquité à la Renaissance

Ce volume a été conçu pour satisfaire les besoins des spécialistes du sommeil, de médecine et de philosophie, des littéraires, des historiens, en particulier des historiens de l’art, et plus largement d’un public cultivé. Une première section est consacrée aux philosophes antiques, des Présocratiques à Macrobe ; une seconde aux médecins, d’Hippocrate aux médecins de la Renaissance et la troisième section réunit des articles portant sur des philosophes humanistes.
Si elles répondent à un véritable desideratum de la recherche scientifique, les questions abordées dans ce livre concernent tout un chacun et nous espérons que les insomniaques y trouveront des recettes inédites.

 

Le sommeil : approches philosophiques et médicales de l’Antiquité à la Renaissance sous la direction de Virginie Leroux, Nicoletta Palmieri et Christine Pigné. Honoré Champion, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 40 LER

Albert Einstein, un siècle de relativité d’Andrew Robinson

Sujets: Biographie

Albert Einstein, un siècle de relativité

 

Le livre présente clairement les plus belles découvertes d’Einstein, et explique en quoi ses idées continuent à influencer la science. Il aborde également la vie, les activités d’Einstein en dehors de ses recherches, telles ses rencontres avec de brillantes personnalités, son amour de la musique, sa vie familliale tourmentée.La trame narrative est enrichie de onze essais écrits par des scientifiques et des érudits.
Le point de vue d’Einstein est présent grâce à de nombreux extraits de ses écrits et allocutions.Le livre est publié avec l’agrément de la fondation Einstein de Jérusalem.

Albert Einstein, un siècle de relativité d’Andrew Robinson. – Place des Victoires, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 EIN

Aux marges de la médecine d’O. Faure

Sujets: Nouveautés BU

Aux marges de la médecine d'O. Faure

Parmi les nombreux écrits consacrés depuis près de quarante ans à l’étude des relations entre les populations, la santé, la médecine et les médecins dans la France du XIXe siècle, on a choisi ici délibérément de ne retenir qu’une partie de ceux qui traitent des marges du système sanitaire. On y trouvera donc peu de chose sur les médecins, sauf s’ils sont hétérodoxes, ni sur l’accès aux soins médicaux, mais d’abord des chapitres consacrés aux sages-femmes, aux religieuses soignantes, aux officiers de santé et aux pharmaciens.
D’autres traitent des comportements sanitaires populaires peu conformes aux injonctions médicales, comme l’usage du médicament ou celui des eaux minérales. Quelques uns présentent la face cachée de l’histoire hospitalière avec ses petits établissements et ses pensionnaires plus pauvres que malades. Une dernière série souligne le rôle des patients dans les médecines marginales comme l’homéopathie et quelques autres.
Au-delà de la diversité des thèmes abordés, ce recueil ne se contente pas de réévaluer le rôle de certains acteurs méconnus ; il tente de démontrer que nos actuelles attitudes face à la maladie et à la santé ne sont pas seulement le fruit d’une médicalisation imposée du haut mais aussi le reflet des aspirations populaires. Enfin, il laisse entrevoir ce qu’aurait pu être un système de santé dans lequel les patients et les professions intermédiaires auraient eu toute leur place aux côtés des médecins.

Aux marges de la médecine : santé et souci de soi, France, XIXe siècle d’Olivier Faure. Presses universitaires de Provence, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 60 FAU

L’ordre matériel du savoir de Françoise Waquet

Sujets: Nouveautés BU

L'ordre matériel du savoir

L’article, le graphique, la fiche, le poster, le cahier de laboratoire sont quelques-uns des nombreux outils du travail scientifique étudiésdans cet ouvrage qui offre une histoire matérielle de la culture savante entre le XVIe et le XXIe siècle. Il rend manifeste, de la médecine à l’archéologie, de la géographie à la chirurgie, ce que l’on ne voit pas ou plus dans les résultats : la masse imposante de l’outillage à disposition, sa grande diversité, son accroissement constant. S’y ajoutent les ressources des savants eux-mêmes, celles de leurs sens éduqués ou amplifiés par de multiples instruments. Les configurations fascinantes que ces outils et leur
emploi créent entre écrit, image, parole, regard et geste révèlent le caractère composite, multimédia et multisensoriel, de l’ordre raisonné du savoir.
Explorer la science dans sa matérialité éclaire d’un jour nouveau des pans entiers de l’histoire intellectuelle. Les outils de travail ne sont pas de simples à-côtés des idées. Ils participent étroitement à la connaissance, entre objectivité scientifique et éléments empruntés à l’expérience des sens.
Un essai d’anthropologie des savoirs qui porte un regard original sur l’ordinaire de la science.

L’ordre matériel du savoir : comment les savants travaillent, XVIe-XXIe siècles de Françoise Waquet. – CNRS éditions, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509 WAQ

Les plantes ont-elles un sexe ? de Fleur Daugey

Sujets: Nouveautés BU

Les plantes ont-elles un sexe

Si la question ne se pose plus aujourd’hui, jusqu’à la fin du XVIIe siècle, elle a fait débat et l’objet de nombreuses controverses entre hommes de sciences et ecclésiastiques ; il a fallu en faire la découverte, démontrer sa réalité et surtout la faire admettre ! Et ce n’est qu’en 1717 que Sébastien Vaillant apporta pour la première fois la preuve du pouvoir fécondant du pollen sur un pistachier (pistachier encore bien vivant et visible dans le jardin alpin du Jardin de plantes de Paris).
C’est donc cette grande épopée historique et scientifique que Fleur Daugey nous raconte avec brio, l’histoire de cette découverte tardive, les nombreuses controverses, mais aussi de toute la symbolique des plantes depuis l’Antiquité, dans un livre joliment illustré.

Les plantes ont-elles un sexe ? : histoire d’une découverte de Fleur Daugey. – Ulmer, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 571.82 DAU

Etre malade en France du XIXe au XXe siècle de P. Guillaume

Sujets: Nouveautés BU

Etre malade en France du XIX au XX

L’être humain a de tout temps été confronté à l’expérience de la souffrance mais en lui accordant des significations fort différentes. Ce livre est tentative d’évocation de cette diversité allant de l’acceptation, notamment comme sanction divine, à un rejet au nom d’un humanisme progressivement affirmé.

Longtemps subie comme indice incontournable pour l’identification du mal, la souffrance est progressivement combattue lorsque les progrès de la médecine scientifique en donne les moyens, ce qui conduit à un changement du regard sur la place à donner dans la société aux malades, quel que soit leur âge et leur statut.

Cette lutte contre la souffrance est une dimension majeure de la démocratisation des populations progressivement concernées.

Etre malade en France du XIXe au XXe siècle : entre exclusion et réinsertion de Pierre Guillaume. LEH éditions, 2015

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 40 GUI

 

Euler et le parcours du cavalier de Jacques Sesiano

Sujets: Nouveautés BU

Euler et le parcours du cavalier

Le problème du cavalier consiste à parcourir toutes les cases d’un échiquier, et une seule fois chacune, en sautant à une case distante de deux cases horizontalement et d’une case verticalement, ou inversement. S’il n’est guère difficile de couvrir une cinquantaine de cases, les tentatives de couvrir tout l’échiquier se révéleront le plus souvent décourageantes. C’est pourquoi la découverte d’un moyen de parvenir à un trajet complet a définitivement associé ce problème au nom de Euler (1707-1783). Cet ouvrage rapporte l’ensemble de ses recherches, en tenant compte de ses notes manuscrites inédites (reproduites aussi en appendice). De même, son théorème des polyèdres, l’une de ses autres découvertes majeures, est enrichi ici par sa première démonstration, restée manuscrite. Cet ouvrage intéressera les étudiants et les enseignants de mathématiques, mais aussi un public plus général, car les raisonnements d’Euler ne font appel à aucune connaissance profonde des mathématiques. Ne sachant comment aborder le problème du cavalier, Euler recourt aux essais, et peu à peu établit une théorie en fonction du succès ou de l’insuccès de ses tentatives. Pour le  théorème des polyèdres, ce sont des analogies avec le cas des polygones qui le mèneront à la démonstration. Dans les deux cas, le lecteur assistera ici à la naissance et au développement d’une théorie nouvelle.

Euler et le parcours du cavalier de Jacques Sesiano. – PPUR, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 510.9 SES

Anaximandre de Milet de Carlo Rovelli

Sujets: Biographie, Nouveautés BU

Anaximandre de Milet

Anaximandre, né voici vingt-six siècles dans la cité grecque de Milet en Anatolie, était le disciple de Thalès. Moins connu que son illustre prédécesseur, il est pourtant à l’origine de l’immense bouleversement conceptuel qui donna naissance à la science. De l’observation perspicace du mouvement des étoiles, il tira la conclusion que la Terre ne repose sur aucun support solide, colonnes ou tortue, comme toutes les civilisations l’avaient cru jusqu’alors. Pour Anaximandre, et pour l’humanité à venir, la Terre « flotte » dans le ciel. Le premier, il chercha les causes des phénomènes naturels non pas dans les caprices des dieux, mais dans la nature elle-même. Plus important encore, il initia le processus de révolte savante qui est la démarche de la science : construire sur le savoir acquis, mais remettre toute vérité en doute. Un des grands physiciens de notre temps, Rovelli propose dans ce livre une réflexion sur la pensée scientifique et une lecture originale de la nature de cette pensé. Il en éclaire l’irréductible originalité, sa capacité de redessiner sans cesse l’image du monde, à l’oeuvre chez Anaximandre comme chez Newton, chez Einstein et jusqu’à la gravité quantique.

Anaximandre de Milet ou la naissance de la pensée scientifique de Carlo Rovelli. – Dunod, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509 ROV

L’Université à Nancy et en Lorraine : histoire, mémoire et perspectives. Textes réunis et présentés par J. El Gammal, E. Germain et F. Lormant

Sujets: Nouveautés BU

Ce livre, tel que nous le livrons à la critique des lecteurs, permettra de suivre le fil continu de l’histoire de l’Université depuis sa création jusqu’à nos jours.

Deux points particuliers méritent d’être mentionnés: d’une part, la célébration du cent-cinquantième anniversaire de la restauration de la Faculté de Droit, en 1864, a été le facteur déclenchant de toutes les festivités qui se sont déroulées au cours de l’année 2014: une très riche exposition historique, des représentations théâtrales, un concert de l’Orchestre Symphonique de l’Université de Lorraine, l’édition d’une médaille commémorative, la création d’une image faite à Épinal, la journée d’hommage aux grands maîtres de la Faculté de Droit, Sciences économiques et Gestion de Nancy. Mais cette commémoration ne s’est pas enfermée dans le cadre étroit de l’histoire de la seule Faculté de Droit: c’est la raison pour laquelle cet ouvrage aborde l’histoire de l’Université à Nancy et celle de toutes ses composantes.

En effet, depuis le 1er janvier 2012, les trois Universités nancéiennes (Nancy 1-Henri Poincaré, Nancy 2 et INPL) ont pris la décision de se regrouper avec l’Université Paul Verlaine-Metz, afin de créer l’Université de Lorraine. Bien que l’ensemble auquel cet événement a donné naissance soit récent, le comité scientifique du colloque organisé à Nancy les 17, 18 et 19 septembre 2014 a tenu à rendre témoignage de cette évolution en donnant à ces journées d’études le cadre de Nancy et de la Lorraine.

Cet ouvrage est donc le fruit d’une collaboration à laquelle ont participé des universitaires lorrains, tant nancéiens que messins: ils ont tous eu le souci de répondre positivement à notre demande, témoignant ainsi de leur attachement à notre Université et à la Lorraine.

  • Contributions en lien avec  l’histoire des sciences et de la médecine :
    • Conséquences de la guerre franco-prussienne de 1870 de Jean-Marie Mantz
    • La Faculté des Sciences de Nancy dans le processus de constitution d’universités régionales (1854-1918) de Françoise Birck et Laurent Rollet
    • Les recteurs de l’Académie de Nancy et les professeurs des Écoles et des Facultés, à l’Académie de Stanislas de 1843 à 1887 de Pierre Labrude
    • Personnalités du monde médical nancéien à la fin du XIXe siècle de Jean Floquet

 

 

 

L’Université à Nancy et en Lorraine : histoire, mémoire et perspectives. Textes réunis et présentés par Jean El Gammal, Eric Germain et François Lormant. PUN-Editions universitaires de Lorraine. 2015

 

 

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – Wz 70 UNI

Histoire des sciences et des savoirs Tomes 1 à 3

Sujets: Nouveautés BU

Hitoire des sciences et des savoirs 1

Les trois tomes s’enchaînent selon une logique chronologique (1. De la Renaissance aux Lumières ; 2. Modernité et globalisation, 1770-1914 ; 3. Le siècle des technosciences, depuis 1914) mais sont structurés selon une même organisation thématique. Ils dégagent dans un premier temps ce qu’est la science à chaque époque et comment elle s’inscrit dans la société et la culture de la période, puis offrent un panorama approfondi de l’évolution des principaux champs et disciplines phares, et enfin replacent les évolutions scientifiques dans l’histoire globale et dans les enjeux de gouvernement (de la nature, des corps, des savoirs, de la société, du progrès, de ses risques, etc.).
Savants, médecins, administrateurs, artisans et amateurs composent le monde des sciences à l’époque moderne. Des mathématiques mixtes au triomphe de l’histoire naturelle, de la cartographie à la question des races, de la philosophie naturelle à l’économie politique, et des jardins botaniques aux théâtres d’anatomie, les circulations sont nombreuses qui nous permettent d’enrichir les histoires disciplinaires.
Mais cet ancien régime des sciences et des savoirs ne se limite pas à l’Europe, il s’embarque avec les marins, les marchands et les missionnaires, dans l’océan Indien, au Mexique, en Chine – à la conquête du monde. Premier tome d’une ambitieuse Histoire des sciences et des savoirs depuis la Renaissance, cet ouvrage, écrit par les meilleurs spécialistes, propose une autre lecture du lien entre sciences et première modernité.
En suivant les savants au travail, il nous permet aussi d’en finir avec les représentations trop classiques de la « révolution scientifique ».

Histoire des sciences et des savoirs Tome 1 sous la direction de Dominique Pestre. – Seuil, 2015

Histoire des sciences et des savoirs Tome 2 sous la direction de Dominique Pestre. – Seuil, 2015

Histoire des sciences et des savoirs Tome 3 sous la direction de Dominique Pestre. – Seuil, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences :509 HIS