Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Epistémologie et histoire des sciences : une vocation commune

Sujets: Nouveautés BU

L’idée que la science occupe une place majeure dans l’édifice de nos savoirs n’est pas nouvelle. Le terme grec épistèmè – que l’on traduit par « savoir » ou par « science » – s’oppose à la doxa, « l’opinion », c’est-à-dire à une connaissance qui n’est pas assurée. un savoir scientifique serait donc un savoir qui dit le vrai, exhibe les raisons qui lui permettent de l’énoncer et se prête à la vérification. Mais peut-on se contenter de cette déclaration d’intention ?

Le rôle de l’épistémologie et de l’histoire des sciences est de questionner la prétention de la sciences à dire le vrai sur le monde qui nous entoure. Quelle est l’origine de nos connaissances scientifiques ? Quel est le rôle de l’expérience dans l’élaboration du savoir ? Peut-on parler d’un progrès des connaissances scientifiques ? Comment concevoir et décrire l’influence sur les théories scientifiques de leur contexte historique et culturel d’émergence ?

Épistémologie et histoire des sciences.  Solange Gonzalez, Anouk Barberousse, Bernadette Benaude-Vincent, Pascal Duris, Sébastien Gandon, Gabriel Gohau & Pierre Savaton, CNED, Vuibert. 2010

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque des Sciences et Techniques (Université Henri Poincaré de Nancy),  2ième étage secteur Histoire des Sciences 121 EPI

Leave a Reply