Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

La folie au front de Laurent Tatu et Julien Bogousslavsky

Sujets: Nouveautés BU

Camptocormie, qui fait inexorablement se pencher en avant, tremblements persistants interdisant toute activité, surdi-mutité détruisant le rapport au monde, états confusionnels ou amnésiques…, tels sont les symptômes nouveaux qui apparaissent chez les poilus confrontés à la violence inouïe de la première guerre moderne.
D’emblée, face à ces blessés sans blessure, les médecins sont soupçonneux : ne serait-on pas en présence de simulateurs qui tentent de se soustraire à leur devoir patriotique ? Afin de les confondre, certains, tels Clovis Vincent ou Gustave Roussy, n’hésitent pas à recourir, parmi d’autres thérapies, à la méthode forte : le « torpillage », traitement électrique agressif et particulièrement douloureux, une véritable torture. La collusion médico-militaire entraînera bien des excès : elle transformera ces soldats en ennemis de l’intérieur, et plusieurs, considérés comme des déserteurs, seront fusillés. Après la guerre, hormis les « morts vivants » recueillis dans des asiles, des milliers de traumatisés psychiques seront laissés sans soin et ne recevront aucune pension d’invalidité.
Malgré cela, et au-delà des dérives, des procès intentés à des médecins trop zélés rendront justice à quelques combattants, et le concept même de « trouble psychique de guerre » naîtra durant ce conflit mondial. S’appuyant sur des archives inédites, Laurent Tatu et Julien Bogousslavsky reconstituent le vif débat qui eut lieu autour de ces pathologies mal connues et qui, en définitive, fera progresser de façon décisive la psychiatrie.

 

La folie au front : la grande bataille des névroses de guerre 1914-1918 de Julien Bogousslavsky et Laurent Tatu. Editions Imago, 2012

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 64 TAT

Comments are closed.