Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Archives de la catégorie ‘Biographie’

Albert Einstein, un siècle de relativité d’Andrew Robinson

Sujets: Biographie

Albert Einstein, un siècle de relativité

 

Le livre présente clairement les plus belles découvertes d’Einstein, et explique en quoi ses idées continuent à influencer la science. Il aborde également la vie, les activités d’Einstein en dehors de ses recherches, telles ses rencontres avec de brillantes personnalités, son amour de la musique, sa vie familliale tourmentée.La trame narrative est enrichie de onze essais écrits par des scientifiques et des érudits.
Le point de vue d’Einstein est présent grâce à de nombreux extraits de ses écrits et allocutions.Le livre est publié avec l’agrément de la fondation Einstein de Jérusalem.

Albert Einstein, un siècle de relativité d’Andrew Robinson. – Place des Victoires, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 EIN

Anaximandre de Milet de Carlo Rovelli

Sujets: Biographie, Nouveautés BU

Anaximandre de Milet

Anaximandre, né voici vingt-six siècles dans la cité grecque de Milet en Anatolie, était le disciple de Thalès. Moins connu que son illustre prédécesseur, il est pourtant à l’origine de l’immense bouleversement conceptuel qui donna naissance à la science. De l’observation perspicace du mouvement des étoiles, il tira la conclusion que la Terre ne repose sur aucun support solide, colonnes ou tortue, comme toutes les civilisations l’avaient cru jusqu’alors. Pour Anaximandre, et pour l’humanité à venir, la Terre « flotte » dans le ciel. Le premier, il chercha les causes des phénomènes naturels non pas dans les caprices des dieux, mais dans la nature elle-même. Plus important encore, il initia le processus de révolte savante qui est la démarche de la science : construire sur le savoir acquis, mais remettre toute vérité en doute. Un des grands physiciens de notre temps, Rovelli propose dans ce livre une réflexion sur la pensée scientifique et une lecture originale de la nature de cette pensé. Il en éclaire l’irréductible originalité, sa capacité de redessiner sans cesse l’image du monde, à l’oeuvre chez Anaximandre comme chez Newton, chez Einstein et jusqu’à la gravité quantique.

Anaximandre de Milet ou la naissance de la pensée scientifique de Carlo Rovelli. – Dunod, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509 ROV

La vie, la mort, la vie : Louis Pasteur d’Erik Orsenna

Sujets: Biographie

La Vie, la mort, la vie

Treize années durant, chaque jeudi après-midi, l’Académie française m’a offert le privilège d’avoir comme voisin le Prix Nobel de médecine, François Jacob.
Comme deux potaches, nous bavardions. Mon ignorance abyssale en biologie l’accablait.
C’est lui qui m’a donné l’idée de ce livre : ‘Puisque, par on ne sait quel désolant hasard, tu occupes le fauteuil de Pasteur, plonge-toi dans son existence, tu seras bien obligé d’apprendre un peu !’
Voici, racontés par un ignorant qui se soigne, quelques-uns des principaux mécanismes de la vie.
Voici mises à jour les manigances des microbes, voici dévoilés les sortilèges de la fermentation, voici l’aventure des vaccinations. Voici, bien sûr, la guerre victorieuse contre la rage.
Voici Marie : plus qu’une épouse, une complice, une organisatrice, une alliée dans tous les combats.
Voici un père qui a vu trois de ses filles emportées par la maladie à deux ans, neuf ans et douze ans. La mort ne lui aura jamais pardonné d’avoir tant fait progresser la vie.
Dans ce XIXe siècle assoiffé de connaissances, voici LE savant.

La Vie, la mort, la vie : Louis Pasteur (1822-1895) par Erik Orsenna. – Fayard, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 PAS

Alexandre Grothendieck de Georges Bringuier

Sujets: Biographie

Alexandre Grothendieck

En ce jour de novembre 2014, la petite lueur qui brillait nuit et jour dans l’entrée d’une demeure d’un village isolé de l’Ariège s’est éteinte à jamais. Alexandre Grothendieck, l’un des plus grands génies des mathématiques du xxe siècle, vient de rendre son dernier souffle à l’âge de 86 ans. Son nom est peu connu du grand public, pourtant ses pairs le situaient au niveau d’Albert Einstein et le considéraient parfois comme l’un des plus grands mathématiciens depuis Euclide.
Fils d’un anarchiste russe qui a réussi l’exploit d’être condamné par le Tsar puis par Lénine et d’une Pasionaria, journaliste allemande, il fondera l’écologie radicale. La médaille Fields lui sera attribuée en 1966.
Alexandre Grothendieck fut un homme de conviction,’ pacifiste, antimilitariste et anarchiste. Comment et pourquoi un tel génie a-t-il procédé, par étapes successives, à son « enterrement » en se coupant toujours plus du monde des vivants ?
Georges Bringuier est inspecteur pédagogique dans les domaines scientifiques. Il est l’auteur aux Éditions Privat de Lucy, Ève et Marianne, Évolutionnisme, Créationnisme et Laïcité (2010) et Charles Darwin, voyageur de la Raison (2012).

Alexandre Grothendieck : itinéraire d’un mathématicien hors normes / Georges Bringuier. – Privat, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 GRO

Émile Duclaux : de Pasteur à Dreyfus de Christine Moissinac

Sujets: Biographie

Emile Duclaux

De Pasteur à Dreyfus Emile Duclaux (1840-1904) entame un parcours classique de physicien et de chimiste. Après sa rencontre avec Louis Pasteur, il est vite attiré vers la nouvelle science des «infiniment petits», dénommée vers 1880 la microbiologie. Proche de son maître, mais l’esprit indépendant, il participe activement à la réalisation en 1888 de l’audacieux projet de l’Institut Pasteur. Enseignant apprécié, écrivain médiateur et historien des sciences, patriote fervent, il jouit alors d’une autorité lui permettant de prendre la parole publiquement : le savant, devenu citoyen, revendique le statut d’intellectuel.
Luttant pour la justice, avec la Ligue des droits de l’homme, en faveur de la révision du procès de Dreyfus, il s’affirme soucieux de la démocratisation des savoirs en soutenant les universités populaires ; puis, inventant le concept d’hygiène sociale, le voilà sociologue avant l’heure auprès des populations à risques.

Émile Duclaux : de Pasteur à Dreyfus par Christine Moissinac. – Hermann, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 DUC

Joseph Achille Le Bel, Pechelbronn et la chimie 3D de J.C. Streicher

Sujets: Biographie

Joseph Achille Le Bel

Ce livre raconte la vie pleine de surprises et d‘inattendus de Joseph Achille Le Bel (1847-1930), dernier des quatre Le Bel, qui, de père en fils, de 1761 à 1889, ont possédé et dirigé les mines de bitume de Pechelbronn, tout au nord de l‘Alsace.

Joseph Achille Le Bel, Pechelbronn et la chimie 3D par Jean-Claude Streicher. – Jérôme Do Bentzinger éditeur, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 LEB

<#--end of post-->

Moi, Alexandre John Emile Yersin de D. Bernard

Sujets: Biographie

Moi, Alexandre John Emile Yersin. Journal apocryphe

«Le 20 juin 1894, dans un modeste cabanon du jardin de l’hôpital de Hong Kong, Alexandre John Emile Yersin, 31 ans, se penche sur son microscope. Ce qu’il voit l’effraie : des milliers de petites taches. Elles grouillent. Pour la première fois, un homme observe le bacille de la peste, le plus grand tueur en série depuis l’aube des temps.» Médecin, bactériologiste, explorateur, ethnologue, Alexandre Yersin (1863, Aubonne, Suisse – 1943, Nha Trang, Vietnam) est une des personnalités les plus attachantes de la fin du XIXe siècle.
Né Suisse puis devenu Français, il passa la plus grande partie de sa vie en Indochine, où il fut directeur de l’Institut Pasteur de Saïgon. On lui doit notamment l’identification du bacille de la peste et la préparation du premier sérum qui sauvera la vie à des milliers d’êtres humains. Cet ouvrage est le journal d’une vie, un journal «apocryphe», écrit longtemps après la mort du grand homme, à partir des archives familiales et de la seule biographie réalisée en 1958 par le Docteur Noël Bernard qui lui avait succédé à la tête de l’Institut Pasteur de Saïgon.
Daniel Bernard, petit-fils de Noël, nous livre une reconstruction fidèle d’un monde colonial évanoui, de la vie scientifique à l’aube du XXe siècle, en s’approchant avec subtilité de l’homme Yersin, chercheur et humaniste, personnage complexe, fort et fragile à la fois.

 

 

Moi, Alexandre John Emile Yersin : journal apocryphe de Daniel Bernard. Ginkgo, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 100 BER

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 YER

Les soeurs savantes de N. Henry

Sujets: Biographie

Les soeurs savantes

Sans sa soeur aînée Bronia, Marie Curie serait restée gouvernante d’enfants. Elle n’aurait jamais gagné Paris pour s’inscrire à la Sorbonne, ni épousé Pierre Curie, sans doute pas découvert la radioactivité et encore moins obtenu deux prix Nobel.
Sans Marie, Bronia Dluska ne serait pas devenue l’une des premières femmes médecins, elle n’aurait pas ouvert le meilleur sanatorium de Pologne ni dévoué autant d’énergie à ses engagements, côtoyant les esprits les plus brillants de son temps.
Entre la Pologne et Paris, de 1865 à 1939, les deux femmes ont tout partagé, ambitions professionnelles, douleurs de l’histoire, joies et drames privés. Toujours présentes l’une pour l’autre, leur relation hors du commun est une formidable leçon de vie. Travailleuses acharnées, Bronia et Marie étaient intimement convaincues que le progrès scientifique apporterait le bonheur à leurs semblables. Mais pour elles la famille passait avant tout.
C’est le portrait croisé de ces pionnières, aux destins indissociables, que raconte Natacha Henry pour la première fois.

Les sœurs savantes : Marie Curie et Bronia Dluska, deux destins qui ont fait l’Histoire par Natacha Henry. – Vuibert, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 CUR

Fernand de Montessus de Ballore (1851-1923)

Sujets: Biographie

Fernand de Montessus de Ballore

Biographie scientifique de ce pionnier de la sismologie, qui a prouvé que les tremblements de terre étaient des phénomènes géologiques de nature tectonique. Jouissant d’une réputation internationale, il fut chargé de fonder un service sismologique moderne au Chili.

Fernand de Montessus de Ballore (1851-1923) : pionnier français de la science des tremblements de terre par Jean-Paul Poirier. – Hermann, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 MON

Marie Curie : portrait d’une femme engagée

Sujets: Biographie, Nouveautés BU

Marie Curie

 

 

Marie Curie était une femme insaisissable, cadenassée. Le récit de ses activités, parfois clandestines, durant la Première Guerre mondiale, éclaire d’un jour nouveau la face méconnue de ce personnage célèbre : son engagement et son humanité.

n août 1914, Marie Curie est une femme seule. Ses découvertes, ses deux prix Nobel sont derrière elle, et son époux Pierre est mort depuis huit ans. Ce qu’elle va entreprendre durant ces quatre années de guerre, sur les lignes de front, au plus près des blessés, la rappelle à la vie.

Elle fait acheminer vers l’avant, malgré le risque et contre les autorités, le matériel et les techniques des rayons X qui vont permettre la localisation, et donc l’extraction, des éclats d’obus. Mais pour y parvenir, il lui faut tricher, défier les règles, se battre, et oser emmener sa fille Irène, dix-sept ans, sur les routes en guerre, puis la lâcher, seule, dans des hôpitaux de l’avant. Bilan de cette guerre de Marie Curie : vingt voitures radiologiques sur le front, plus de deux cents postes fixes dans les hôpitaux, cent quatre-vingts manipulatrices radio formées dans son école.

Plus d’un million de soldats furent secourus par ses installations, mille d’entre eux de ses propres mains. Elle révèle dans un texte inédit ce que ces faits de guerre lui ont apportés : « une grande douceur ». Bien des archives consultées par Marie-Noëlle Himbert n’avaient jamais été exploitées ; certaines, issues des documents personnels de la famille du Pr Claudius Regaud, étant même jusqu’ici inconnues.

Cent ans après, Marie Curie, sa fougue, son insolence, son génie viennent encore nous toucher.

Marie Curie, portrait d’une femme engagée : 1914-1918, récit par Marie-Noëlle Himbert, Actes Sud, 2014

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 CUR