Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘15ème siècle’

Regard de l’anatomiste : sciences, techniques et représentations XVe-XVIIIe siècle par G. Vigarello et R. Mandressi

Sujets: Conférences/Colloques

Au-delà de l’élaboration spatiale, la restitution du mouvement suppose une étude de sa structure, de sa composition, de l’ajustement de ses parties, que les dissections plus fréquentes avec la fin du Moyen Âge sont censées rendre visibles. Le travail des anatomistes permet de scruter au plus près les conditions fonctionnelles des gestes, le rôle des articulations, le galbe des muscles, le spectre possible et la vérité repérable des positions. Une conception large du mouvement à partir de la Renaissance inclut la manière dont le mouvement lui-même est pensé selon l’ensemble des références physiques, comme un principe global de forces par exemple, et participe à une vision cosmique de l’univers.

  • Georges Vigarello est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et co-directeur du Centre Edgar Morin, anciennement le CETSAH (Centre d’études transdisciplinaires, sociologie, anthropologie, histoire)… Ses recherches portent sur la représentation du corps, sur l’histoire des pratiques corporelles, et en particulier du sport, sur l’histoire de l’hygiène mais aussi de la violence physique, des normes et des pratiques d’apparence physique.
  • Rafael Mandressi est historien de la médecine et des savoirs sur le corps à l’époque moderne, chercheur au CNRS (Centre Alexandre-Koyré, histoire des sciences et des techniques), spécialiste de l’histoire de l’anatomie de la Renaissance au siècle des Lumières et de l’histoire des images imprimées.

Cette conférence s’inscrit dans le cycle : Initiation à l’histoire des arts par Georges Vigarello : Le corps et le mouvement (XVe – XXe) proposé par le musée du Louvre.

Jeudi 4 avril 2013 à 19h – Auditorium du Louvre