Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘17ème siècle’

Les relations médecin-malade : des temps modernes à l’époque contemporaine

Sujets: Nouveautés BU

Entre l’usage des consilia dans les siècles modernes et le droit du malade à accéder à son dossier médical (loi du 4 mars 2002), la relation médecin-malade, individuelle et idéalisée telle que la définissait Hippocrate au Ve siècle avant J-C, a connu d’importantes mutations. Relation sociale atypique et toujours complexe, elle revêt, en toute époque, des significations très variées en fonction du statut social de chacun des interlocuteurs.
Du « paternalisme médical » aux théories du tare, en passant par le concept d’humanisation de l’hôpital, la bientraitance ou la promulgation des lois de bioéthique en France, l’exercice quotidien des professionnels de la santé est jalonné de ruptures et de modifications profondes, toujours en relation avec les agendas politiques, les évolutions sociétales et les pressions médiatiques. La perspective historique et diachronique de l’ouvrage apporte un éclairage pertinent pour mieux appréhender la prise en compte des besoins et des savoirs des patients, à travers leurs relations avec le corps médical.
Les auteurs réunis dans cet ouvrage, universitaires et professionnels de santé, nourrissent une réflexion toujours actuelle qui aide à démêler l’écheveau de la construction d’une histoire de la santé.

Les relations médecin-malade des temps modernes à l’époque contemporaine sous la direction d’Élisabeth Belmas et Serenella Nonnis-Vigilante. Presses universitaires du Septentrion, 2013

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 1 – W 62 REL

Histoires du sang de Gérard Tobolem

Sujets: Nouveautés BU

Une histoire scientifique, symbolique et culturelle du sang, des origines à nos jours.

Vecteur de vie, signe de mort, le sang raconte l’histoire des hommes. Sang des sacrifices, sang des blessures de chasse ou de guerre, sang des femmes, sang sacré : le sang a, de tous temps, intrigué et fasciné. Vital ou maléfique, il a été la source d’inspiration de très nombreux mythes et symboles. Assimilé au poison, justifiant les saignées jusqu’à la déraison, il fut ensuite remède, engendrant la grande idée de la transfusion. Des premières tentatives au XVIIe jusqu’à la fin du XIXe siècle, la transfusion connut bien des ratés tragiques. C’est dans les guerres du XXe siècle que se sont forgés les progrès qui allaient bouleverser la médecine.

Au coeur de questions de société cruciales depuis les années 1980 ? le virus du sida et les scandales du sang contaminé?, il est aujourd’hui un enjeu économique mondial et une ressource de plus en plus chère. Gérard Tobelem nous invite à un passionnant voyage à la fois scientifique, anecdotique et symbolique, qui n’a pas d’équivalent.

Ancien professeur d’hématologie (université Paris-7) et chef de service des maladies du sang (AP-HP) puis directeur au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (1993-1997), Gérard Tobelem a présidé l’Etablissement français du sang (2009-2012) qui collecte, prépare, sécurise et livre aux hôpitaux trois millions de produits sanguins par an. Il préside aujourd’hui Theradiag, une société française dans le diagnostic biologique in vitro. Il est déjà l’auteur de plusieurs essais, documents et romans.

 

 

Histoires du sang de Gérard Tobelem. Perrin, 2013

 

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – WH 11 TOB

L’invention du médicament : une histoire des théories du remède de Jean-Claude Dupont

Sujets: Nouveautés BU

L’histoire du médicament est celle de méthodes de recherche, d’étude et de fabrication qui en font un objet complexe, réinventé au fil des siècles. Depuis les antiques origines du remède jusqu’à la pharmacie des Lumières, on peut suivre la part variable de l’empirisme systématique, du hasard et de la rationalité théorisante, trois facteurs encore intégrés dans les stratégies de recherche des nouvelles molécules. Mais c’est la période du XIXe au XXIe siècle, avec le développement conjoint des concepts aujourd’hui opératoires en pharmacologie, des procédés de la pharmacie industrielle et des difficultés à l’interface médicament-société, qui inventera le médicament comme objet scientifique, technico-industriel et social.
Ce sont les idées marquantes de cette invention du médicament que le livre évoque, au côté des personnages et épisodes les plus emblématiques.

Ancien interne en pharmacie et docteur en biochimie, Jean-Claude Dupont est aujourd’hui professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’université de Picardie Jules Verne. Il se consacre plus spécialement à l’histoire de la biologie et de la médecine.

 

L’invention du médicament : une histoire des théories du remède de Jean-Claude Dupont. Ed. Hermann, 2013

 

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – QV 711 DUP

 

Numelyo : bibliothèque numérique de Lyon

Sujets: Sites web

 

Ce site propose de découvrir :

 

Antoine-Augustin Parmentier : pharmacien et agronome

Sujets: Evènements/Manifestations

À l’occasion du bicentenaire de la mort d’Antoine-Augustin Parmentier, la BIU Santé  lui consacre une exposition virtuelle qui permet de redécouvrir l’œuvre immense de ce savant, pharmacien et agronome qui a passé 50 ans de sa vie à se battre pour améliorer les conditions de vie des Français.

Dents, dentistes et art dentaire : histoire, pratiques et représentations

Sujets: Nouveautés BU

 

 

Cet ouvrage reprend les actes du sixième colloque qui s’est tenu sur l’histoire de la médecine, des pratiques et des représentations médicales dans les sociétés anciennes. Les contributions présentées ici donnent un éclairage sur les représentations, mentales et iconographiques, de la bouche et des dents tout autant que les techniques, médicales ou non, mises en oeuvre, durant l’Antiquité, le Moyen-Age et sous l’Ancien Régime.

 

Dents, dentistes et art dentaire : histoire, pratiques et représentations : Antiquité, Moyen Âge, Ancien Régime de Franck Collard , Évelyne Samama. L’Harmattan, 2013

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – WU 11 COL

Herbes, magie, prières de Y. Brohard et J. F. Leblond

Sujets: Document audio/vidéo, Nouveautés BU

Après le succès d’Une histoire de la médecine et d’Une histoire de la pharmacie, la collection s’agrandit avec ce troisième opus. Une histoire des médecines populaires, herbes, magie, prières traite des remèdes et des pratiques en Europe occidentale, plus particulièrement en France, du Moyen Age à la fin du XIXe siècle, qui n’appartiennent ni à la médecine ni à la pharmacie. Des remèdes que l’Homme, souvent démuni face à la maladie dans un monde essentiellement rural, puise dans son environnement proche, végétal, animal ou minéral, et associe le plus souvent, pour faire bonne mesure, à des rituels magiques.
Et lorsque les « simples » ne suffisent pas, ce sont aux initiés, à ceux qui possèdent « le don » ou un savoir-faire reconnu, et en dernier recours au Ciel et à ses saints guérisseurs qu’il s’adresse. Mais gare au diable et aux sorciers, capables de jeter un sort, de provoquer la maladie et même la mort !
 
 
 
Herbes, magie, prières : une histoire des médecines populaires d’Yvan Brohard et Jean-François Leblond. La Martinière, 2013
 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 70 BRO

 

Histoire de la procréation humaine de Jacques Gonzalès

Sujets: Document audio/vidéo, Nouveautés BU

Histoire de la procréation humaine

5 octobre 2010 : le prix Nobel de médecine est décerné à Robert Edwards pour ses travaux sur la fécondation in vitro. Eugénisme, clonage, cellules souches … que de débats passionnés sur le pouvoir et l’éthique médicale autour de ces procréations ! Malgré l’essor de la génétique et de la biologie moléculaire, l’interrogation sur le destin de l’homme est sans cesse repoussée. Peut-on allonger la vie ? Descend-on du singe ? Avec les procréations in vitro, l’humanité du XXIe siècle vit-elle un tournant ?

Jacques Gonzalès, un des pionniers français de la fécondation in vitro, médecin à la Pitié-Salpêtrière, ancien pédiatre, Professeur de biologie et historien de la médecine à la Faculté Pierre et Marie Curie, nous livre un récit qui remonte aux mythes et aux croyances préhistoriques. Son histoire de la procréation, foisonnant d’anecdotes, nous fait revivre les découvertes se rapportant à la conception de l’homme. L’auteur, lauréat de l’Académie de médecine, présente une version nouvelle de ces techniques « extraordinaires », nées d’une imagination humaine éternellement foisonnante dont les racines se nourrissent de toutes les sciences de l’Homme.

 

 

Histoire de la procréation humaine : croyances et savoirs dans le monde occidental de Jacques Gonzalès. A. Michel, 2012

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 2 – WQ 11 GON

 

Journée d’étude : De la dissection

Sujets: Conférences/Colloques

 

affiche

Dans le cadre du programme de recherche « Didactique tangible », l’atelier de Didactique visuelle de la Haute école du Rhin organise une journée d’étude : « De la dissection », le 12 avril 2013 de 9 h à 17 h à l’auditorium de la HEAR, au 1 rue de l’académie à Strasbourg.
Des invités internationaux (français, anglais, belges et suisses) viendront partager leurs expériences et leurs points de vue autour de cette thématique envisagée en tant que telle (histoire et actualité de la dissection comme pratique d’enseignement de l’anatomie, enjeux contemporains de la dissection publique, place de l’étude du corps dans notre société), mais aussi comme un protocole d’investigation et d’analyse propre à une démarche didactique (associant en particulier les graphistes du studio suisse 1kilo qui présenteront leur travail).

 

Programme détaillé de la journée

Regard de l’anatomiste : sciences, techniques et représentations XVe-XVIIIe siècle par G. Vigarello et R. Mandressi

Sujets: Conférences/Colloques

Au-delà de l’élaboration spatiale, la restitution du mouvement suppose une étude de sa structure, de sa composition, de l’ajustement de ses parties, que les dissections plus fréquentes avec la fin du Moyen Âge sont censées rendre visibles. Le travail des anatomistes permet de scruter au plus près les conditions fonctionnelles des gestes, le rôle des articulations, le galbe des muscles, le spectre possible et la vérité repérable des positions. Une conception large du mouvement à partir de la Renaissance inclut la manière dont le mouvement lui-même est pensé selon l’ensemble des références physiques, comme un principe global de forces par exemple, et participe à une vision cosmique de l’univers.

  • Georges Vigarello est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et co-directeur du Centre Edgar Morin, anciennement le CETSAH (Centre d’études transdisciplinaires, sociologie, anthropologie, histoire)… Ses recherches portent sur la représentation du corps, sur l’histoire des pratiques corporelles, et en particulier du sport, sur l’histoire de l’hygiène mais aussi de la violence physique, des normes et des pratiques d’apparence physique.
  • Rafael Mandressi est historien de la médecine et des savoirs sur le corps à l’époque moderne, chercheur au CNRS (Centre Alexandre-Koyré, histoire des sciences et des techniques), spécialiste de l’histoire de l’anatomie de la Renaissance au siècle des Lumières et de l’histoire des images imprimées.

Cette conférence s’inscrit dans le cycle : Initiation à l’histoire des arts par Georges Vigarello : Le corps et le mouvement (XVe – XXe) proposé par le musée du Louvre.

Jeudi 4 avril 2013 à 19h – Auditorium du Louvre