Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘18ème siècle’

Euler et le parcours du cavalier de Jacques Sesiano

Sujets: Nouveautés BU

Euler et le parcours du cavalier

Le problème du cavalier consiste à parcourir toutes les cases d’un échiquier, et une seule fois chacune, en sautant à une case distante de deux cases horizontalement et d’une case verticalement, ou inversement. S’il n’est guère difficile de couvrir une cinquantaine de cases, les tentatives de couvrir tout l’échiquier se révéleront le plus souvent décourageantes. C’est pourquoi la découverte d’un moyen de parvenir à un trajet complet a définitivement associé ce problème au nom de Euler (1707-1783). Cet ouvrage rapporte l’ensemble de ses recherches, en tenant compte de ses notes manuscrites inédites (reproduites aussi en appendice). De même, son théorème des polyèdres, l’une de ses autres découvertes majeures, est enrichi ici par sa première démonstration, restée manuscrite. Cet ouvrage intéressera les étudiants et les enseignants de mathématiques, mais aussi un public plus général, car les raisonnements d’Euler ne font appel à aucune connaissance profonde des mathématiques. Ne sachant comment aborder le problème du cavalier, Euler recourt aux essais, et peu à peu établit une théorie en fonction du succès ou de l’insuccès de ses tentatives. Pour le  théorème des polyèdres, ce sont des analogies avec le cas des polygones qui le mèneront à la démonstration. Dans les deux cas, le lecteur assistera ici à la naissance et au développement d’une théorie nouvelle.

Euler et le parcours du cavalier de Jacques Sesiano. – PPUR, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 510.9 SES

Sciences mathématiques 1750-1850

Sujets: Nouveautés BU

Sciences mathématiques

Dans l’historiographie des mathématiques, le passage du XVIIIe siècle au XIXe siècle est traditionnellement présenté comme une rupture radicale, symbolisée par la Révolution française. La réalité historique est plus complexe. Les auteurs réunis dans cet ouvrage proposent un nouvel éclairage de l’articulation entre les deux siècles en mathématique pure et dans les autres sciences mathématisées (mécanique, astronomie, électricité, probabilités) en France et en Europe.
Ils évaluent en particulier le renouveau de la géométrie ainsi que les rapports entre le formel et le numérique. Ces contributions s’attachent non seulement aux contenus de textes mathématiques mais aussi à leur contexte institutionnel, social ou culturel. C’est ainsi que sont étudiées, entre autres, les conséquences de la guerre de Sept Ans pour les écoles militaires françaises ou la production et la vente des livres mathématiques en France.
Un essai historique majeur sur une discipline essentielle.

Sciences mathématiques : 1750-1850 : continuités et ruptures sous la direction de Christian Gilain et Alexandre Guilbaud. – CNRS éditions, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences :510.9 SCI

Histoire de la douleur de J. Moscoso

Sujets: Nouveautés BU

Javier Moscoso - Histoire de la douleur - XVIe-XXe siècle.

Des martyrs chrétiens à l’invention de l’anesthésie, de don Quichotte au masochisme, du théâtre de la cruauté à la chirurgie dentaire, des pénitences religieuses à la naissance d’une culture de la sensibilité, et de l’obstétrique à la prise en charge médicale de la douleur chronique, Javier Moscoso livre une étude magistrale consacrée aux transformations du rapport à la douleur en Occident. En s’appuyant sur de très nombreuses sources, philosophiques, médicales, littéraires, iconographiques ou personnelles, il reconstitue les formes à travers lesquelles cette expérience s’est articulée de la Renaissance à aujourd’hui.

Histoire de la douleur : XVIe – XXe siècle de  Javier Moscoso. Les prairies ordinaires, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – Wz 40 MOS

 

Au chevet de l’histoire : dictionnaire historique de la médecine d’H. Pigaillem

Sujets: Nouveautés BU

Henri Pigaillem - Au chevet de l'histoire.

Si la fistule du Roi Soleil (et le courage de Louis XIV lors de son opération) sont célèbres, sait-on que Jules César souffrit de violentes diarrhées le jour de son assassinat et Honoré de Balzac de troubles bipolaires chroniques ?
Que la première greffe de jambe fut pratiquée à partir d’un cadavre au IIIe siècle après J.-C. ou que le Jacuzzi est l’invention d’un ingénieur italien du même nom, conçue en 1948 pour soulager les rhumatismes de son fils ?

Au chevet de l’Histoire  d’Henri Pigaillem. Editions Télémaque, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – Wz 40 PIG

Soigner le cancer au XVIIIe siècle de Daniel Droixhe

Sujets: Nouveautés BU

Soigner le cancer au XVIIIe siècle

En 1760, Diderot s’inquiétait de la santé de Sophie Volland : « Vous vous portez donc bien ? Point de mal au sein ? » Il redemandait peu après : « Il y a longtemps que vous ne m’avez rien dit du bobo. Avez-vous entendu parler des pilules de ciguë ? On leur attribue des prodiges dans toutes les maladies d’obstruction : loupes, glandes engorgées, tumeurs cancéreuses, etc. » Le Viennois Anton Störck venait en effet de publier en latin une Dissertation sur l’usage de la ciguë, remède très-utile dans plusieurs maladies dont la guérison a paru jusqu’à présent impossible.

De France, parvinrent au Journal de médecine des dizaines d’observations relatant des essais par le nouveau traitement. On les inscrit dans les conceptions générales de la maladie, en relation avec les débats sur l’opportunité de l’extirpation et sur les causes possibles de la maladie : contusion, contanimation, hérédité, facteurs psychologiques ? Les « pilules de ciguë » donneront l’image d’un médicament miracle et peu coûteux approprié au marché moderne du collectif, dont l’histoire participe à la « genèse de la clinique » décrite par Michel Foucault.

Par la lutte désespérée ou obstinée que mènent patients et praticiens contre la maladie, la chronique d’une illusion et de son déclin n’en offre pas moins un singulier livre de vie.

Soigner le cancer au XVIIIe : triomphe et déclin de la thérapie par la ciguë dans le Journal de médecine de Daniel Droixhe. Hermann, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 59 DRO

Eppur si muove : exposition au MUDAM – Luxembourg

Sujets: Evènements/Manifestations

Fruit d’une ambitieuse collaboration avec le Musée des arts et métiers, l’exposition Eppur si muove (« Et pourtant elle tourne ») s’intéresse aux nombreux liens qui existent entre le champ des arts visuels et celui des techniques, ainsi qu’à l’influence déterminante qu’exerce l’histoire des sciences et des techniques sur les artistes contemporains.

Investissant l’ensemble des espaces d’exposition du Mudam, elle réunit, sur le mode du dialogue, quelques soixante-dix pièces datant du XVIIIe siècle à nos jours issues des prestigieuses collections du musée parisien et plus de cent trente oeuvres d’artistes qui, à travers les notions qu’ils abordent, les expériences qu’ils proposent, mais aussi les modes de production et de collaboration auxquels ils recourent, se saisissent des questions qui animent les domaines de la technique et de la science depuis plusieurs siècles …

Exposition du 9 juillet 2015 au 17 janvier 2016 :

 

L’ordre matériel du savoir de F. Waquet

Sujets: Nouveautés BU

L'ordre matériel du savoir

L’article, le graphique, la fiche, le poster, le cahier de laboratoire sont quelques-uns des nombreux outils du travail scientifique étudiésdans cet ouvrage qui offre une histoire matérielle de la culture savante entre le XVIe et le XXIe siècle. Il rend manifeste, de la médecine à l’archéologie, de la géographie à la chirurgie, ce que l’on ne voit pas ou plus dans les résultats : la masse imposante de l’outillage à disposition, sa grande diversité, son accroissement constant. S’y ajoutent les ressources des savants eux-mêmes, celles de leurs sens éduqués ou amplifiés par de multiples instruments. Les configurations fascinantes que ces outils et leur
emploi créent entre écrit, image, parole, regard et geste révèlent le caractère composite, multimédia et multisensoriel, de l’ordre raisonné du savoir.
Explorer la science dans sa matérialité éclaire d’un jour nouveau des pans entiers de l’histoire intellectuelle. Les outils de travail ne sont pas de simples à-côtés des idées. Ils participent étroitement à la connaissance, entre objectivité scientifique et éléments empruntés à l’expérience des sens. Un essai d’anthropologie des savoirs qui porte un regard original sur l’ordinaire de la science.

L’ordre matériel du savoir : comment les savants travaillent : XVIe-XXIe siècles de Françoise Waquet. CNRS éditions, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 40 WAQ

La toilette : naissance de l’intime

Sujets: Evènements/Manifestations

Toilette naissance de l'intime

C’est la première fois qu’un tel sujet, unique et incontournable, est présenté sous forme d’exposition. Dans ces œuvres qui reflètent des pratiques quotidiennes qu’on pourrait croire banales, le public découvrira des plaisirs et des surprises d’une profondeur peu attendue.
Des musées prestigieux et des collections internationales se sont associés avec enthousiasme à cette entreprise et ont consenti des prêts majeurs, parmi lesquels des suites de peintures qui n’avaient jamais été montrées depuis leur création. Une centaine de tableaux, des sculptures, des estampes, des photographies et des images animées (« chronophotographies ») permettent de proposer un parcours d’exception.
L’exposition s’ouvre sur un ensemble exceptionnel de gravures de Dürer, de Primatice, de peintures de l’Ecole de Fontainebleau, parmi lesquels un Clouet, l’exceptionnelle Femme à la puce de Georges de La Tour, un ensemble unique et étonnant de François Boucher, montrant l’invention de gestes et de lieux spécifiques de toilette dans l’Europe d’Ancien Régime.
Dans la deuxième partie de l’exposition, le visiteur découvrira qu’avec le xixe siècle s’affirme un renouvellement en profondeur des outils et des modes de la propreté. L’apparition du cabinet de toilette, celle d’un usage plus diversifié et abondant de l’eau inspirent à Manet, à Berthe Morisot, à Degas, à Toulouse Lautrec et encore à d’autres artistes, et non des moindres, des scènes inédites de femmes se débarbouillant dans un tub ou une cuve de fortune. Les
gestuelles sont bouleversées, l’espace est définitivement clos et livré à une totale intimité, une forme d’entretien entre soi et soi se lit dans ces œuvres, d’où se dégage une profonde impression d’intimité et de modernité.
La dernière partie de l’exposition livre au visiteur l’image à la fois familière et déconcertante de salles de bains modernes et « fonctionnelles » qui sont aussi, avec Pierre Bonnard, des espaces où il est permis, à l’écart du regard des autres et du bruit de la ville, de s’abandonner et de rêver.»

 

Exposition du 12 février au 5 juillet 2015 au Musée Marmottan Monet – 75016 Paris

 

 

Histoire du droit de la santé d’A. Leca, A. Lunel, S. Sanchez

Sujets: Nouveautés BU

Antoine Leca et Alexandre Lunel - Histoire du droit de la santé.

L’histoire du droit de la santé est une discipline jeune. En effet, les juristes-historiens des facultés de droit sont longtemps restés complètement absents des deux champs immenses de l’histoire sanitaire d’une part et du droit de la santé d’autre part. Pourtant le regretté Jean Imbert (1919-1999) avait magistralement ouvert la voie, avec ses célèbres travaux d’histoire du droit hospitalier, qui font toujours autorité.

La situation a changé dans les années 2000 avec une floraison d’excellents travaux à Paris, Aix-en-Provence, Strasbourg…

Cet ouvrage est la première synthèse sur le sujet.  Il est sans équivalent en langue française.

Le sens de l’évolution générale retracée est assez clair : traditionnellement affaire privée (sauf survenance d’épidémies impliquant les pouvoirs publics), la santé est devenue une affaire d’Etat, depuis les XVIIIe-XIXe siècles, ce qui a donné naissance en France à un système caractérisé par l’interventionnisme étatique et un monopole strict, à l’ombre desquels à prospéré un exercice « libéral »

Ce « modèle français » qui s’est épanoui au XXe siècle est désormais profondément remis en question dans un environnement qui n’est plus celui de l’histoire mais du « droit positif » marqué par la prévalence du droit européen et de la libéralisation économique.

Histoire du droit de la santé d’Antoine Leca, Alexandre Lunel, Samuel Sanchez. Les études hospitalières, 2014.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 1 – WA 32 LEC

Les corps meurtris de F. Brandli et M. Porret

Sujets: Nouveautés BU

Les corps meurtris

La médecine légale s’ancre depuis longtemps dans les savoirs naturalistes et normatifs qui mettent en signes et sens judiciaires le corps meurtri. Connus des Romains selon le Digeste, en place dans les coutumiers médiévaux, imposés par la législation des Etats absolutistes dans les cas de grossesse illégitime, d’infanticide, d’empoisonnement et de blessures mortelles ou non, devenus routiniers et réglés par des Edits multipliés au temps des Lumières dans le cadre de la justice pénale, les savoirs médico-légaux s’imposent comme la médecine du crime.
La médecine légale, qui s’est construite comme une science depuis le XIXe siècle entre la scène du crime, l’université, la morgue, le laboratoire et les cours de justice, a une histoire qui remonte à la Renaissance au moins. En atteste cet ouvrage constitué d’archives. Il donne à lire un corpus inédit d’environ 400 expertises médico-légales que signent au XVIIIe siècle à Genève des chirurgiens et des médecins assermentés en justice.
Autour des enjeux judiciaires de l’expertise médico-légale qui limite l’arbitraire du juge, cette documentation permet d’historiciser la fabrique institutionnelle et sociale du savoir médico-légal sur le terrain du crime. L’investigation judiciaire et les expertises médico-légales qualifient et mesurent les conséquences morbides du passage à l’acte suicidaire ou criminel. Par l’objectivation naturaliste des plaies et des traumatismes, les experts mettent en indices judiciaires les corps meurtris.

 

Les corps meurtris : investigations judiciaires et expertises médico-légales au XVIIIe siècles de Fabrice Brandli et Michel Porret. Presses Universitaires de Rennes, 2014.

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 56 BRA