Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘Astronomie’

La Terre ne tourne pas rond : une histoire de formes et de mouvements de Xavier Campi

Sujets: Nouveautés BU

La terre ne tourne pas rond de X. Campi

Pourquoi la Terre tourne-t-elle sur elle-même ? et autour du Soleil ? Pourquoi les mouvements de la Terre ne sont-ils pas parfaitement réguliers ? Pourquoi la Terre n’est-elle pas parfaitement sphérique ? Et quel lien y a-t-il entre ces deux phénomènes ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles répond ce livre, sans équivalent dans la littérature actuelle. Il raconte aussi en détail comment les connaissances sur les mouvements et sur la forme de la Terre ont été acquises par l’observation astronomique, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, où par exemple la mesure de la position des pôles avec une précision centimétrique est essentielle pour le fonctionnement du CPS.
Richement illustré de figures et de gravures anciennes, ce livre s’adresse à un public curieux de science, mais ne suppose aucune connaissance particulière des sujets traités.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 525 CAM

L’Observatoire de Paris – 350 ans de science de Laurence Bobis, James Lequeux et al.

Sujets: Nouveautés BU

.

 

L’Observatoire de Paris est le plus ancien observatoire qui ait fonctionné sans interruption, de sa fondation en 1667 sous l’impulsion de Louis XIV et de Colbert à aujourd’hui. D’adjonctions en adjonctions, il est devenu le plus grand du monde avec le Center for Astrophysics américain : 240 chercheurs permanents, 400 ingénieurs, techniciens et administratifs et 150 étudiants de doctorat. Jusqu’à la Révolution française, l’Observatoire est placé sous la responsabilité des Cassini, qui s’y succèdent de père en fils sur quatre générations. […]

 

L’Observatoire de Paris – 350 ans de science. Gallimard, 2012

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – Rez-de-chaussée 522.1 OBS

 

Entretiens avec un astrophysicien : Xuan-Thuan Trinh

Sujets: Nouveautés BU

.

Trinh Xuan Thuan est né à Hanoï en 1948. Après des études au California Institute of Technology (Caltech) et à l’université de Princeton, il est, depuis 1976, professeur d’astronomie à l’université de Virginie. Il est aussi chercheur à l’Institut d’astrophysique de Paris et membre de l’Université interdisciplinaire de Paris. Dans ce livre d’entretiens, Trinh Xuan Thuan raconte sa formation intellectuelle et scientifique, et revient sur les questions fondamentales que la connaissance de l’Univers rencontre.
Il insiste également sur les rapports entre la science et la religion, qu’il juge non exclusives l’une de l’autre. Il se garde pourtant de les mélanger, tout en croyant en un grand Architecte du monde et en confessant sa foi bouddhiste.

 

Entretiens avec un astrophysicien. Flammarion, 2012

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 1er étage CG 520.1 TRI

 

Une brève histoire de l’infini de John D. Barrow

Sujets: Nouveautés BU

.

L’infini est sans conteste l’une des notions les plus étranges, les plus fécondes voire dangereuses que l’humanité ait inventée.Dès l’Antiquité, les philosophes s’en sont emparés et ont vu qu’en surgissaient d’étranges paradoxes, comme celui d’Achille et de la tortue, que Zénon d’Elée illustra en divisant à l’infini la distance séparant le laborieux reptile de son agile poursuivant.Barrow rappelle aussi à quel point l’utilisation même de la notion a pu être condamnée par l’Église.
Les théologiens y voyaient une offense à Dieu, illimité et sans bornes, jusqu’au XIXe siècle, quand le célèbre mathématicien Cantor osa braver l’interdit et s’attaqua à la question. Hommage est ici rendu à cet esprit brillant qui sombra dans la folie.Mais ce sont les astrophysiciens qui on,t profondément renouvelé la question en s’interrogeant sur l’Univers, en particulier depuis Einstein et la théorie de la relativité.
L’Univers est-il fini ou infini ? Et qu’y aurait-il à l’ « extérieur » ? Si l’on dit que l’Univers va durer infiniment, que signifie réellement « à jamais » ?Vivante et passionnante, voici la première histoire de l’infini à travers les âges dans les divers domaines de la pensée et de la science.

 

Une brève histoire de l’infini . Pluriel, 2012

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 1er étage CG 111.6 BAR

 

Urbain le Verrier (1811-1877) : exposition virtuelle

Sujets: Evènements/Manifestations

 

La découverte de Neptune par le calcul en 1846 fit d’Urbain le Verrier lʼastronome le plus célèbre du XIXe siècle. Grande figure scientifique et politique du Second Empire, directeur de lʼObservatoire durant une vingtaine dʼannées, il posa les principes de lʼorganisation des observatoires en France, et fut le fondateur de la météorologie. Cette exposition virtuelle prolonge l’exposition qui s’est tenue en 2011 à l’Observatoire de Paris.

 

Rendez-vous sur la page de l’exposition virtuelle consacrée à Le Verrier : les coulisses de la découverte de Neptune.

 

Poincaré et le chaos dans le système solaire – 20 septembre 2012

Sujets: Conférences/Colloques

 

 

Dans le cadre du cycle « Sciences et société« , Jacques Laskar donnera, à l’IUT Nancy-Carlemagne, une conférence intitulée « Poincaré et le chaos dans le système solaire.

Cette conférence est organisée par l’Institut Elie Cartan, la Fédération Charles Hermite et l’IUT Nancy-Charlemagne, en partenariat avec la Société Mathématiques de France dans le cadre du cycle « Un texte, un mathématicien ».

Consultez toute la programmation et le détail de cette conférence Poincaré.

 

Rendez vous le 20 septembre 2012 à 20h30 à l’IUT Charlemagne de Nancy.

 

Jean-Baptiste Biot par Jean-Paul Poirier

Sujets: Biographie, Nouveautés BU

Jean-Baptiste Biot fut un de ces savants distingués qui illustrèrent la première moitié du XIXe siècle, et qui, malgré des contributions fort importantes, restent méconnus voire inconnus du grand public. Sorti de la première promotion de l’École polytechnique, il fut remarqué par Laplace et, en 1800, à l’âge de 26 ans, fut nommé professeur de physique mathématique au Collège de France. En 1803, il fut élu membre de la classe de l’Institut de France, puis en 1809, nommé professeur d’astronomie à la faculté des sciences. Il fut plus tard élu à l’Académie des inscriptions et belles lettres et, vers la fin de sa vie, à l’Académie française. On s’accorde généralement à penser que c’est à la suite de son rapport sur la chute de la météorite de L’Aigle, en 1803, que l’on accepta finalement que des pierres puissent tomber du ciel. En compagnie du jeune Arago, il prolongea la méridienne de France, mesurée par Delambre et Méchain, jusqu’aux îles Baléares et avant Fourier, il s’intéressa à la propagation de la chaleur dans les solides. Mais c’est surtout en optique que l’œuvre de Biot fut marquante. C’est lui qui montra que des liquides pouvaient dévier à droite ou à gauche le plan de polarisation de la lumière et qui établit les lois de Biot qui régissent la polarimétrie. Cette découverte est à la base de la saccharimétrie, et pava la voie aux travaux de Pasteur qu’il encouragea et protégea à ses débuts. Durant toutes ces années Biot se dévoua entièrement à la science et ne se préoccupa pas d’obtenir les honneurs des gouvernements successifs sous lesquels il vécut. Cette biographie vise à le montrer dans ses relations avec sa famille et ses amis, son attitude envers la politique et la religion, et surtout à mettre son œuvre scientifique et littéraire en lumière, corrigeant au passage certaines idées reçues.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque des Sciences et Techniques (UHP Nancy) secteur Histoire des Sciences

Une histoire des sciences au fil des textes

Sujets: Nouveautés BU

Cette Histoire des sciences au fil des textes s’inscrit dans la perspective ­défendue par Couturat dans sa Préface à la Logique de Leibniz : «L’absurde et déplorable scission des Lettres et des Sciences ne compromet pas seulement l’avenir de la philosophie ; elle fausse son histoire et rend son passé inintelli­gible, en l’isolant des spéculations ­scientifiques où elle a toujours pris racine».

Réunir les regards d’un scientifique et d’un philosophe, dans le projet de lire les textes originaux tressant l’histoire des sciences, tient en effet davantage de «retrouvailles» ­autour d’écrits de nature interdisciplinaire, que d’un ­rapprochement artificiel de ­disciplines tenues parfois pour antagonistes.

Au fil de nombreuses citations destinées à nous apprendre à penser «à la ­manière» des savants du passé, l’ouvrage se donne le temps de la découverte des multiples espaces mentaux qui ont fait la science.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque des Sciences et Techniques (UHP Nancy) secteur Histoire des Sciences

Discours sur l’origine de l’univers par Etienne Klein

Sujets: Document audio/vidéo, Nouveautés BU

D´où vient l’univers ? Et d’où vient qu’il y a un univers ? Irrépressiblement, ces questions se posent à nous. Et dès qu’un discours prétend nous éclairer, nous tendons l´oreille, avides d´entendre l´écho du tout premier signal : les accélérateurs de particules vont bientôt nous révéler l´origine de l´univers en produisant des « big bang sous terre » ; les données recueillies par le satellite Planck nous dévoiler le « visage de Dieu » ; certains disent même qu’en vertu de la loi de la gravitation l´univers a pu se créer de lui-même, à partir de rien… Le grand dévoilement ne serait donc devenu qu’une affaire d´ultimes petits pas ? Rien n´est moins sûr… Car de quoi parle la physique quand elle parle d’« origine » ? Qu’est-ce que les théories actuelles sont réellement en mesure de nous révéler ? À bien les examiner, les perspectives que nous offre la cosmologie contemporaine sont plus vertigineuses encore que tout ce que nous avons imaginé : l’univers a-t-il jamais commencé ?

En podcast, la présentation par Étienne Klein de son livre au Palais de la Découverte.
Et, les émissions données sur France Culture quant à ces discours sur l’origine.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque des Sciences et Techniques (Université Henri Poincaré, Nancy) cote 523.1 KLE