Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘Pharmacie’

Beauté mon beau souci de L. Coiffard et C. Couteau

Sujets: Nouveautés BU

Beauté, mon beau souci. Une histoire de la beauté et des cosmétiques

Très tôt, l’Homme s’est soucié de son apparence. De la Préhistoire à l’Antiquité, si l’obsession de la beauté demeure, les moyens mis en œuvre se raffinent. Les recettes abondent et convergent vers un but unique : le teint se doit d’être pâle ! À tout prix… Fards et produits pour le soin se déclinent en un grand nombre de versions comportant parfois des ingrédients plus qu’insolites ! La fin du XIXe siècle voit l’industrialisation de ce qui n’était jusque-là qu’un commerce artisanal. Les innovations se succèdent au XXe siècle à un rythme impressionnant. Le XXIe siècle s’inscrit, quant à lui, dans un tout autre registre : celui de la « grande peur » des ingrédients dits « chimiques ». Suivez-nous dans cette histoire de la beauté et des cosmétiques à la découverte des faits marquants et des personnalités qui ont joué un rôle capital dans un domaine qui peut s’enorgueillir de nombreux fleurons industriels.

Beauté mon beau souci : une histoire de la beauté et des cosmétiques de Céline Couteau et Laurence Coiffard. Edilivre, 2015

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – WA 744 COU

Histoire des laboratoires Pierre Fabre d’Hervé Penan

Sujets: Nouveautés BU

Histoire des laboratoires P. Fabre de H. Penan

L’histoire des Laboratoires Pierre Fabre débute au sein d’une pharmacie de province dans laquelle on trouve, à bien y regarder, les principes qui présideront au devenir d’une entreprise pharmaceutique française indépendante. M. Pierre Fabre forme le projet de proposer des médicaments, des solutions de santé familiale et des produits dermocosmétiques issus du patrimoine végétal. Une activité de recherche s’engage, un outil de production prend forme, des réseaux de visiteurs médicaux se déploient ; débute ainsi, en toute rigueur, l’histoire des Laboratoires Pierre Fabre, une histoire de l’innovation, de la santé à la beauté.

Histoire des laboratoires Pierre Fabre : innover de la santé à la beauté d’Hervé Penan. Privat, 2014

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – QV 711 PEN

Les fondateurs de la pharmacologie de Nas E. Boutammina

Sujets: Nouveautés BU

Les fondateurs de la pharmacologie. A.I.M. Al-Ghafiki - A.M.A. Ibn-Al-Baïtar - A.H. Al-Dinawari - M.I.Z. Ar-Razi [Rhazès] - A.H. Ibn-Sina [Avicenne]

Jadis patrimoine exclusif des mages, des sorciers, des guérisseurs, des shamans, des aruspices, des prêtres qui préparaient par un rituel et des incantations aux dieux, aux esprits, aux démons des potions, des breuvages, des drogues aussi bien pour soulager ou guérir que pour occire et cela dans une atmosphère imprégnée de mystères. C’est à partir du IXe siècle qu’apparaît la Pharmacologie en tant que Science des médicaments employés à des fins thérapeutiques loin des pratiques magiques ou religieuses.
Dès l’origine, les fondateurs de la Pharmacologie se sont efforcés de mettre au point des médicaments efficaces, spécifiques en présentant le maximum de sécurité, afin de lutter contre les maux qui attaquent le corps et le psychisme de l’homme. Que de générations de pharmacologues ont suivi leur chemin au but ambitieux qui, on l’observe actuellement, a porté ses fruits, attendu que, par ses découvertes, innovations et apports continuels, la Pharmacologie a activement participé, aux côtés de la médecine et de l’hygiène, à une meilleure qualité de l’existence et à l’élévation de la durée moyenne de la vie.
A ce titre, les Fondateurs de la Pharmacologie méritent bien la dénomination honorifique : « Etre au service de l’Humanité ! ». Le médicament moderne, dans la société actuelle est mal en point car, hélas, il est devenu un bien de consommation comme les autres, et il commence à faillir à sa mission, celle qui était pour les fondateurs de la Pharmacologie, à savoir, une protection contre la souffrance et les maladies.

 

 

Les fondateurs de la pharmacologie : A.I.M. Al-Ghafiki, A.M.A. Ibn-Al-Baïtar, A.H. Al-Dinawari, M.I.Z. Ar-Razi [Rhazès], A.H. Ibn-Sina [Avicenne] de Nas E. Bamminouta. Books on demand, 2014

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – QV 711 BOU

Evolution et rapport à l’histoire pharmaceutique de quelques matériels officinaux destinés à l’élaboration de formes galéniques de Laurence Sesmat

Sujets: Thèses/Mémoires

Pot de pharmacie couvert sur piédouche, faïence de Rouen de la fin du XVIIème siècle, décor grand feu bleu et chatiron noir, hauteur=66cm, Marseille, Musée de la faïence.

L’évolution des instruments de pharmacie galénique au cours des siècles est évidente : de la préparation « artisanale », pourrait-on dire, à l’élaboration industrielle contemporaine, nous pouvons constater que certains matériels ont traversé les siècles alors que d’autres ont complétement disparu. Pour chacun, nous observons que le souci d’hygiène, d’efficacité et de sécurité ont remplacé les méthodes empiriques et la recherche esthétique du passé. Ainsi ce travail nous a permis de rappeler l’histoire de la pharmacie depuis l’Antiquité, de redécouvrir tous ses symboles et ses croyances, si importants pour notre profession, qui inconsciemment influencent encore notre pratique actuelle. Nous nous sommes appliquée à étudier précisément les objets essentiels à la préparation des médicaments au fil des siècles : certains ont subsisté jusqu’à nos jours, tels la balance, le mortier et le pilon, nos emblèmes, alors que d’autres sont oubliés : ainsi la chevrette (pot de pharmacie prévu pour conserver et verser les liquides), le mâche-bouchon (permettant de ramollir les bouchons de liège afin de fermer hermétiquement les bouteilles de verre), le pilulier (pour l’élaboration de la forme pilule) et l’alambic (permettant la distillation de matières premières, et qui subsiste pour d’autres usages non pharmaceutiques). Nous avons ainsi voyagé dans le temps et les officines pour tenter de définir ce qu’est devenue et deviendra notre profession.

Evolution et rapport à l’histoire pharmaceutique de quelques matériels officinaux destinés à l’élaboration de formes galéniques de Laurence Sesmat. Thèse soutenue en 2014. Université de Lorraine (Accès réservé aux membres de l’Université de Lorraine jusqu’au 31-12-2015)

 

Opium : les fleurs du mal de D. Wigal

Sujets: Nouveautés BU

Opium, les fleurs du mal de D. Wingal

L’opium, cette substance autrefois utilisée à des fins rituelles, contre la douleur et offrant l’accès à un univers artificiel fut longtemps idéalisée par les artistes et les écrivains. Baudelaire, Malraux, Cocteau, tous s’inspirèrent des nuages de la fée bleue pour créer. Drogue sacrée ou bien pire des poisons, l’opium devint rapidement populaire en Grande-Bretagne et source de commerce avec la Chine impériale. Ce titre présente de manière illustrée l’histoire et les rites quasi religieux de sa consommation.

L’opium : les fleurs du mal de Donald Wigal. Parkstone press international, 2014.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – QV 711 OPI

Le beau livre des remèdes et des médicaments de M. Gerald

Sujets: Nouveautés BU

Le beau livre des remèdes et des médicaments

Des plantes médicinales découvertes il y a plus de 60 000 ans à la thérapie génique, ce livre retrace 250 grandes étapes de l’histoire du médicament.
• Chaque découverte est expliquée et illustrée par une magnifique image.
• Les plus grands savants sont présents : retrouvez Harmon Morse (paracétamol), Felix Hoffmann (aspirine), Frederick Banting et Charles Best (insuline) ou encore Alexander Fleming (pénicilline).
Vous pouvez plonger dans ce livre et le lire d’une traite ou bien le déguster au gré de vos envies, pour découvrir les incroyables progrès réalisés dans la lutte contre les maladies.

Le beau livre des remèdes et des médicaments : des plantes médicinales aux thérapies géniques de Michael C. Gerald. Dunod, 2014

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – 2ème étage – QV 711 GER

Bibliothèque Santé-Lionnois – QV 711 GER

Histoire des comprimés pharmaceutiques en France d’André Frogerais

Sujets: Articles en ligne

L’invention du médicament : une histoire des théories du remède de Jean-Claude Dupont

Sujets: Nouveautés BU

L’histoire du médicament est celle de méthodes de recherche, d’étude et de fabrication qui en font un objet complexe, réinventé au fil des siècles. Depuis les antiques origines du remède jusqu’à la pharmacie des Lumières, on peut suivre la part variable de l’empirisme systématique, du hasard et de la rationalité théorisante, trois facteurs encore intégrés dans les stratégies de recherche des nouvelles molécules. Mais c’est la période du XIXe au XXIe siècle, avec le développement conjoint des concepts aujourd’hui opératoires en pharmacologie, des procédés de la pharmacie industrielle et des difficultés à l’interface médicament-société, qui inventera le médicament comme objet scientifique, technico-industriel et social.
Ce sont les idées marquantes de cette invention du médicament que le livre évoque, au côté des personnages et épisodes les plus emblématiques.

Ancien interne en pharmacie et docteur en biochimie, Jean-Claude Dupont est aujourd’hui professeur d’histoire et de philosophie des sciences à l’université de Picardie Jules Verne. Il se consacre plus spécialement à l’histoire de la biologie et de la médecine.

 

L’invention du médicament : une histoire des théories du remède de Jean-Claude Dupont. Ed. Hermann, 2013

 

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Lionnois – QV 711 DUP

 

La médecine à la croisée des croyances et des rites populaires – Emission La marche des sciences

Sujets: Document audio/vidéo

L’émission « La marche des sciences sur France culture » d’Aurélie Luneau accueille Yvan Brohard sur le thème des médecines populaires : « Des herbes de la Saint-Jean aux incantations désespérées, des forces de la nature (pierre, source, arbres…) que l’on va solliciter pour guérir un proche au recours à des rebouteux, magnétiseurs et autres empiriques, c’est l’histoire de toutes ces croyances et de ces actes populaires que nous allons observer à la loupe. Par cette étude de la médecine traditionnelle, qui perdure encore aujourd’hui, c’est aussi une exploration de l’esprit humain, de son état et de ses ressorts que nous offre un livre : Une histoire des médecines populaires :  herbes, magie, prières écrit par Yvan Brohard et Jean-François Leblond … »

Réécouter l’émission

Herbes, magie, prières de Y. Brohard et J. F. Leblond

Sujets: Document audio/vidéo, Nouveautés BU

Après le succès d’Une histoire de la médecine et d’Une histoire de la pharmacie, la collection s’agrandit avec ce troisième opus. Une histoire des médecines populaires, herbes, magie, prières traite des remèdes et des pratiques en Europe occidentale, plus particulièrement en France, du Moyen Age à la fin du XIXe siècle, qui n’appartiennent ni à la médecine ni à la pharmacie. Des remèdes que l’Homme, souvent démuni face à la maladie dans un monde essentiellement rural, puise dans son environnement proche, végétal, animal ou minéral, et associe le plus souvent, pour faire bonne mesure, à des rituels magiques.
Et lorsque les « simples » ne suffisent pas, ce sont aux initiés, à ceux qui possèdent « le don » ou un savoir-faire reconnu, et en dernier recours au Ciel et à ses saints guérisseurs qu’il s’adresse. Mais gare au diable et aux sorciers, capables de jeter un sort, de provoquer la maladie et même la mort !
 
 
 
Herbes, magie, prières : une histoire des médecines populaires d’Yvan Brohard et Jean-François Leblond. La Martinière, 2013
 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois – RDC, salle 3 – WZ 70 BRO