Histoire des Sciences@UL

Veille documentaire en Histoire des Sciences et Techniques et Epistémologie

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘Techniques’

Brève histoire de l’air de Cyrille Simonnet

Sujets: Nouveautés BU

Brève histoire de l'air

 

Si l’air est ce que l’on respire et qui nous fait vivre, il est aussi une catégorie de la pensée, du discours, de la science, de l’art. A ce titre, il est objet de représentation, de connaissance, d’expérience. L’air a inspiré des mythologies, des religions, des philosophies, a engendré des sciences (la chimie, la médecine), a inspiré des artistes ; il s’est offert à la conquête, s’est vu domestiqué, trafiqué, empoisonné même.
Cet essai est tissé de ces histoires, ordonnées thématiquement et chronologiquement. Au long de quatre parties, nous allons à la rencontre de savants (Gay-Lussac, Lavoisier), d’inventeurs (Léonard de Vinci, les frères Montgolfier), de philosophes (Aristote, Descartes, Bachelard), de peintres (Monet, Turner, Constable), d’architectes, de plasticiens, de musiciens, d’explorateurs. Aujourd’hui, l’air est objet d’inquiétudes.
Investi par une multitude d’experts et d’appareils qui en révèlent la fragilité, il intéresse l’opinion et, depuis peu, gagne l’arène politique. Mais que sait-on de sa longue et hétérogène histoire ? Air élément, air vital, air pollué, vecteur de miasmes ou symbole de pureté, objet de conquête, à la fois milieu et environnement, ambiance et climat, matériau industriel et artistique… L’ambition de ce livre est de mettre en perspective cet écheveau de représentations, de craintes, de connaissances, de fantasmes, qui anime la perception de cet élément si évident et si complexe.
 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 551.509 SIM

L’homme qui inventa le vingtième siècle : Nikola Tesla

Sujets: Biographie, Nouveautés BU

L'homme qui inventa le vingtième siècle de R. Lomas

Le titre, L’homme qui inventa le XXe siècle, a de quoi surprendre. Mais si vous utilisez un téléphone portable, écoutez la radio, jonglez avec une télécommande, branchez un lave-linge et tant d’autres appareils du quotidien, si vous envoyez un courriel ou naviguez sur Internet, vous êtes en train de profiter de l’une des innombrables inventions de Nikola Tesla.

Chacun croit que Thomas Edison a inventé l’éclairage électrique, Guglielmo Marconi la radio et George Westinghouse la première centrale hydraulique. Eh bien, c’est faux ! Toutes ces inventions sont le fruit de l’imagination et du travail visionnaire de Nikola Tesla, génie excentrique et tourmenté, malchanceux et arnaqué.

Sa vie, riche en rebondissements, offre une alternance extraordinaire de triomphes scientifiques et de désastres commerciaux. Il était Serbe, il a émigré aux États-Unis en 1884, où il est mort dans le dénuement cinquante-neuf ans plus tard. De tous les grands savants du siècle passé, c’est sans nul doute le plus méconnu. Le voici enfin réhabilité.

Robert Lomas s’appuie sur les écrits de Tesla, les minutes de procès, les documents d’époque, les archives déclassées du FBI, pour réparer cette immense injustice.

Bien que cette biographie consigne scrupuleusement ses inventions sans rien omettre de leur complexité, c’est un livre facile d’accès et divertissant. La chose est trop rare pour ne pas être signalée.

C’est un récit qui passionnera scientifiques et  ingénieurs, et ne manquera pas de susciter des vocations de chercheurs chez les plus jeunes.

L’homme qui inventa le vingtième siècle : Nikola Tesla, le génie oublié de l’électricité. par Robert Lomas. Editions Un Infini cercle bleu, 2014

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Sciences et Techniques – 2e Étage, Histoire des Sciences : 509.2 TES

Colloque : Conflits et progrès scientifiques et techniques en Lorraine à travers les siècles

Sujets: Conférences/Colloques

Conflits et progrès scientifiques et techniques en Lorraine à travers les siècles

Les interactions du triptyque Guerre, Science et Industrie sont ambivalentes. Les périodes d’activités militaires peuvent constituer des opportunités pour certains secteurs scientifiques et économiques qui bénéficient des moyens exceptionnels dégagés pour l’effort de guerre ; pour autant, ces périodes déstabilisent le fonctionnement normal de la société, entraînent des ruptures des circuits d’approvisionnement et de distribution économique, et freinent les échanges intellectuels.
Ce colloque ne prétend pas suffire à explorer la totalité d’un si vaste champ d’études, même en se limitant à des aspects liés directement ou indirectement à notre région. Les cinq sessions de ce colloque couvrent néanmoins un large spectre thématique en offrant des éclairages particuliers et quelques synthèses qui s’inscrivent dans la diachronie, de l’Antiquité à la Seconde Guerre Mondiale.

Programme complet et inscriptions

Vendredi 17 et samedi 18 octobre de 8h45 à 17h15 – Institut Régional d’Administration à Metz – Entrée gratuite, inscription obligatoire.

 

Jean Errard et les mathématiques par Frédéric Metin

Sujets: Conférences/Colloques, Evènements/Manifestations

 

Conférence proposée dans le cadre de l’exposition « une idée, mille machines : de Léonard de Vinci à Jean Errard » au Musée de l’histoire du fer.

 

 

Le 5 décembre 2013 à 18h30  – Amphithéâtre du Muséum-Aquarium de Nancy

 

 

Léonard de Vinci ingénieur : du monde des machines à la grande machinerie du monde

Sujets: Conférences/Colloques, Evènements/Manifestations

 

 

Conférence organisée autour de l’exposition : une idée, mille machines : de Léonard de Vinci à Jean Errard » au Musée de l’histoire du fer.

 

Patrick Boucheron est historien, maître de conférences à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne.

 

Le 15 octobre 2013 à 18h30 – Amphithéâtre du Muséum-Aquarium de Nancy

Web sémantique et histoire des sciences : l’exemple de Poincaré

Sujets: Conférences/Colloques

.

 

La leçon inaugurale de … Olivier Bruneau
Leçons Inaugurales : les invités de la MSH Lorraine

 

La MSH Lorraine invite cette année de nouveaux collègues à présenter leurs travaux de recherche à la communauté.

La 1ère « leçon inaugurale » de ce cycle de conférences se déroulera :

 

Mardi 19 mars 2013, à 17h, à Nancy
Salle internationale de la MSH Lorraine (91 avenue de la libération).
Et à Metz : La conférence vous sera retransmise en direct (Salle de visioconférence du LMAM -Laboratoire de Mathématiques et Applications, île du Saulcy, bâtiment A).

 

Olivier Bruneau donnera une conférence portera sur :

 

« Web sémantique et histoire des sciences : l’exemple de Poincaré. »

 

Olivier Bruneau essaiera de montrer en quoi la description sémantique à l’aide d’ontologies permet d’aborder de façon renouvelée la recherche en histoire des sciences et des techniques. Pour cela, il prendra comme exemple le traitement de la correspondance et des écrits d’Henri Poincaré.

Olivier Bruneau est maître de conférences à l’université de Lorraine en mathématiques et histoire des sciences depuis septembre 2011. Son travail de recherche porte plus particulièrement sur l’histoire des mathématiques entre le XVIIIe et le début du XXe siècle. Un autre de ses axes de recherche concerne l’usage des TIC (en particulier le web sémantique) en histoire des sciences et des techniques.

 
Entrée libre, ouverte à toutes et tous dans la limite des places disponibles
Etudiant/e/s bienvenu/e/s –

 

Ménestrel

Sujets: Sites web

 

Les  objectifs du site :

 
- favoriser sur internet le développement de ressources européennes pour l’étude du Moyen Âge et plus particulièrement de ressources francophones, faciliter la visibilité des travaux des médiévistes au niveau international et contribuer au dynamisme des échanges savants ;
- offrir gratuitement sur le web, à l’usage des chercheurs, des étudiants et des amateurs éclairés, un répertoire critique de ressources disponibles sur internet dans le domaine des études médiévales.

Ménestrel propose des guides sélectifs et critiques de ressources pour le Moyen Âge dans divers domaines notamment l’alimentation et les sciences et techniques (médecine, arithmétique et géométrie, astronomie et astrologie, alchimie …)

La science au siècle de l’Encyclopédie par Arnaud Fischer

Sujets: Conférences/Colloques

 

 À l’heure où la ville de Langres s’apprête à célébrer Diderot par la création de la Maison des Lumières, revenons en images sur un siècle de conquêtes intellectuelles menées tambour battant par Newton, Buffon, Linné, Lavoisier, Franklin, Celsius, Maupertuis, Émilie du Châtelet, Spallanzani ou Watt… »

 

 

Jeudi 6 décembre à 18h au Musée d’art et d’histoire Guy Baillet, place du Centenaire, à Langres

Nikola Tesla, l’éclair du génie

Sujets: Biographie

L’histoire de la science n’a pas toujours rendu l’hommage qu’ils méritaient à ses acteurs principaux. Au contraire, elle a souvent fait la part belle à des imposteurs, des opportunistes dénués de scrupules ou à de véritables plagiaires.

Nikola Tesla a été l’un des plus grands inventeurs que le monde ait jamais connus. Nous lui devons l’énergie électrique – le courant alternatif en particulier – que nous utilisons tous les jours, mais aussi d’autres découvertes très nombreuses comme les ampoules fluorescentes (néon), la radio, la télévision, le radar, la turbine, les robots, les appareils électro-thérapeutiques, autant d’innovations qui ont trop souvent été attribuées aux stars des livres scolaires : Edison pour l’énergie électrique, Marconi pour la radio…

Ce livre souhaite tirer sa vie et ses inventions de ce type d’oubli rassurant afin de les restituer fidèlement aux faits, en rendant honneur à ses recherches, à son intelligence et à son originalité qui le conduisirent à rencontrer des obstacles en tout genre. Cet ouvrage est structuré en deux parties : la première se penche sur l’homme et ses travaux tandis que la seconde est plus strictement scientifique.

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque des Sciences et Techniques (UHP Nancy) secteur Histoire des Sciences

Machines à calculer / machines à penser

Sujets: Articles en ligne, Sites web

© CNRS Photothèque

BibNum donne accès à 2 textes majeures de l’histoire des machines à calculer, archétypes des ordinateurs modernes.

Gottfried Wilhelm Leibniz (1710) – Analyse par Yves Serra

Leibniz décrit dans ce texte sa machine arithmétique, sur laquelle il travaillait dès sa jeunesse, et qui permet de faire les multiplications en décalant une partie mobile d’un cran vers la gauche, comme lorsqu’on pose une multiplication à la main.

Blaise Pascal (1645) – Analyse par Daniel Temam

Ce document est le « mode d’emploi » d’une des premières machines à calculer, la « pascaline ».